Les agences de mannequins au Japon

Le Japon occupe une place privilégiée auprès des créateurs français et internationaux. Le prêt-à-porter japonais est primordial sur le marché de la mode. En effet, le pays du soleil levant détient la troisième place de l’économie mondiale derrière les USA et la Chine. Les Japonais sont friands de mode et demeurent une clientèle fidèle des marques européennes et internationales. Le Japon bénéficie de nombreux magazines de mode. Pour le photographe, le mannequin ou l’agent artistique, c’est une source d’inspiration pour mieux cerner ce mélange d’engouement pour la mode européenne et les variétés de styles propres à ce pays.  L’Amazon Fashion Week Tokyo vous guidera sur le look tendance à suivre, sur les stylistes émergents et les grands classiques du Japon. Enfin derniers éléments pour préparer un portfolio spécifique au Japon : découvrez la rubrique sur les styles et les tendances de la mode Japonaise.

Agences de mannequins sur la région de Tokyo

Agences de mannequins sur la région d’Osaka

Agences spécialisées acteurs et actrices de cinéma  japonais

Blog sur le sujet : Japan World – Cinéma

Progresser dans le mannequinat au Japon : les magazines à la mode japonaise

La langue pouvant être une barrière, voici une série de magazines de mode internationaux que vous retrouverez facilement sur place ou sur internet. Les angles éditoriaux sont une véritable source d’inspiration pour mieux comprendre les attentes locales.

Vogue Japan

Le célèbre magazine américain Vogue englobe plusieurs versions éditoriales dans le monde, notamment sa version japonaise occidentale. Vogue Japan traite de haute couture, de beauté et de people. Compte Instagram : @voguejapan

GQ magazine

Ce magazine, spécialisé dans la mode au masculin, est édité dans plusieurs pays, en particulier au Japon. GQ Japan magazine couvre les thèmes de la mode pour hommes, les défilés de saison et toute l’actualité contemporaine. Compte Instagram : @gqjapan

Marie-Claire

C’est une des revues de mode et de beauté les plus influentes au monde. Marie-Claire captive les femmes modernes et leur propose régulièrement un style novateur. Marie-Claire Japan ne déroge pas à cette règle. Compte Instagram : @marieclairejp

Elle magazine

Ce journal hebdomadaire aborde tous les thèmes de prédilection de la femme. De la mode à la déco, en passant par la psycho et les voyages, Elle Japan vous renseigne sur les tendances de la mode et les courants japonais. Compte Instagram : @ellejapan

Numéro

Numéro Tokyo 
Compte Intagram : @numerotokyo

L’Amazon Fashion Week de Tokyo : une mode nippone au style avant-gardiste

L’Amazon Fashion Week ou le festival de la mode a lieu deux fois par an dans les capitales mondiales de la mode (Tokyo, Paris, New-York, Milan, Londres). Retrouvez toutes les tendances du prêt-à-porter des dernières collections. La fashion week est le rendez-vous incontournable des influenceurs, des créateurs, des stylistes, des mannequins et des célébrités. La fashion week japonaise dévoile ses plus belles et excentriques créations de vêtements.
Les meilleurs hastags pour suivre la fashion week de Tokyo : #amazonfashionweektokyo

Les styles et les tendances de la mode Japonaise

Gyaru, Herbivore Boy / Skirt Boy, Mori Kei / Natural Kei, Dolly Kei,Cult Party Kei, Fairy Kei,Yama Girl, Kimono Modern Style, Wamono, Gothic Fusion … autant de styles propre au Japon qui fait de ce pays une place à part dans la planète mode.

Kimono, le classique intemporel

Pièce maîtresse du Japon, indémodable, le kimono traditionnel s’impose à toutes les occasions officielles. Il règne sur le podium de la mode et se personnifie à l’occidentale pour une tenue quotidienne. Meilleur hastag pour le « Kimono Modern Style » : #kimonostyle   #kimonofashion

Lolita, un style de rue japonais

Le style Lolita révèle des poupées très girly et kawai (mignon en français), habillées de froufrous et de dentelles, aux tons colorés. Le genre Lolita se décline en six profils :

  1. Sweet Lolita. Propre aux jeunes filles nippones, la Sweet Lolita met l’accent sur les couleurs pastel, les matières délicates (soie et dentelle) et le côté enfantin.
  2. Gothic Lolita. Aux antipodes de la Sweet Lolita, le look gothique (tête de mort, démons, croix) définit la Gothic Lolita. Esthétique et macabre à la fois, elle porte essentiellement des couleurs sombres.
  3. Fruit Lolita. Comme le fruit l’indique, le plein de vitamines vient égayer la Fruit Lolita. Des fruits multicolores et moult accessoires complètent ce look dynamique et fruité.
  4. Wa Lolita. Cette lolita est plutôt conservatrice. Wa Lolita revisite les tenues traditionnelles (kimono ou yukata) en les associant à une palette classique (rouge, noir ou blanc).
  5. Country Lolita. Elles ressemblent à leurs consœurs sweet ou fruit en arborant un look champêtre, bohème et printanier. La Country Lolita s’inspire de fantaisies florales.
  6. Horror Lolita. Oserez-vous adopter une allure émergeant des films d’horreur ? L’Horror Lolita effraye avec un look digne des fêtes d’Halloween (robe blanche tachée de faux sang, maquillage extrême, fausses blessures, etc.).

Envie de tester pour vos shooting : le style Lolita sur Amazon.

Casual wear ou décontracté

La tenue classique du salaryman est monnaie courante (costume uniforme trois pièces). La mode nippone est très occidentalisée (jeans, t-shirts et sweats chez les jeunes). La casual wear est liée au phénomène de la mondialisation et du secteur tertiaire. Ainsi, une uniformisation du vestiaire se répand dans la mode. C’est le gage d’une reconnaissance statutaire à travers le monde.

EGA ou Elegant Gothic Aristocrat

Semblable au look Gothic Lolita, EGA préfère s’inspirer de l’aristocratie européenne au style néo-romantique. Le choix des tenues se porte sur des robes longues ou des vestons à boutons. Ce look androgyne s’adapte aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

Des marques et des modèles en corrélation

Tokyo regorge de créateurs talentueux. Les Japonais affectionnent la mode vestimentaire occidentale. Ils sont à la recherche d’un look à la française. Les marques et les enseignes doivent s’affirmer pour attirer leurs clientèles nippones par de l’originalité en suivant par exemple le modèle de la fast fashion. Collaborer avec les mannequins étrangers est un tremplin d’évolution et de réussite.

Les marques de luxe

Les Japonais sollicitent leurs marques de luxe favorites : Versace, Max Mara, Saint Laurent, LVMH, Hermès, Burberry, Christian Louboutin, Seven Eleven, Ralph Lauren, Vuitton, AMI, Melinda Gloss, Ly Adams ou Cavalier Bleu, Jour/né, etc. La boutique en ligne Barney’s Japan issue de New-York, Tomorrowland, Kitsuné, FrenchTrotters, The Kooples et APC (hommes) se répandent dans le secteur de la mode japonaise.

Les marques casual

Le groupe Fast Retailing et son pilier Uniqlo international offrent des collections casual pour toute la famille. Cela équivaut à Celio ou Jules en France. D’autres marques sont présentes dans les centres commerciaux (ou fashion buildings) comme Theory, J brand, Comptoir des Cotonniers et Princesse tam.tam. INTS, la filiale de Desigual, H&M et Zara rencontrent un franc succès sur le marché japonais.

Des top models célèbres aux stars du cinéma Japonais

Les mannequins étrangers, professionnels aguerris, sont très prisés sur le devant de la scène nippone. Naomi Campbell, Stephanie Seymour, Linda Evangelista, Claudia Schiffer et Nadja Auermann étaient toutes réunies en première page de la couverture Vogue Japan en 2014. Naomi Campbell, alias la panthère noire, a défilé pour le Japon en haute couture. Elle a participé à l’organisation d’une Fashion For Relief pour soutenir bénévolement la population japonaise lors de catastrophes humanitaires. Quant à Lily-Rose Depp (fille emblématique de Vanessa Paradis et Johnny Depp), elle est la mannequin kawai, égérie de la marque Chanel. Cette marque française est très enviée par les Japonais. Enfin, Gigi Hadid, top model américain, a séduit le peuple japonais dans le milieu de la mode international. Elle participe aux populaires fashion weeks.

Les magazines Japonais font également appel à leur star du cinéma . Comme exemple on peut citer Igawa Haruka, créatrice d’Herato Loin de l’agence FMG. Les actrices et acteurs du 7ième art rivalisent donc avec le mannequinnat classique pour les parties éditoriales.

À retenir !

La fashion week de Tokyo attire de plus en plus de créateurs du monde entier et de fashionistas tokyoïtes. C’est un rendez vous à ne pas manquer, pour découvrir en peu de temps les acteurs Japonais de la mode.

Pour les mannequins, le Japon sera une formidable plateforme : les étrangères se retrouvent souvent plébiscitées par les agences qui n’hésitent pas à accueillir des news faces.

Pour les photographes et les agences de communication, l’exotisme Japonais est intéressant. Les Japonais sont fans de mode avec une culture mixte permettant de travailler sur des codes locaux ou des grands classique européens. Et du point de vue Europe, ce pays produit de nouveau talents. Karl Lagerfeld, en plus d’avoir d’inclure des modèles asiatiques dans ses campagnes, s’était inspiré d’ailleurs du pays au soleil levant pour sa campagne 2013.

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée .

1 Responses to “LES AGENCES DE MANNEQUINS AU JAPON”

VOTRE EMAIL POUR RECEVOIR DES SOURCES D'INSPIRATIONS AVANT DE PARTIR ?