701 Vues |  Like

Arl Luc, des ateliers de joaillerie Vendôme aux rivages de Tahiti

Arl Luc, joailler à Tahiti

Franc parlé et personnage attachant, c’est souvent par ces deux qualificatifs qu’est fait le portrait de Luc par les gens qui le connaissent. Aujourd’hui il nous ouvre les portes de son atelier situé au dessus de sa bijouterie à Tahiti dans le quartier du commerce à Papeete.

Luc et sa compagne en train de dessiner et de proposer un projet de bijoux pour une  cliente.

Rencontre avec l’art, la passion des perles et le travail artisanal.

Je monte l’escalier étroit qui mène à l’atelier. La poignée de main est chaleureuse, Luc m’invite à observer les différentes étapes de la conception à la fabrication tout en me racontant son parcours atypique.

Dans l’antre de l’atelier.

Les bancs d’écoles, les ateliers Place Vendôme.

Le  lycée technique, du moins ce qu’en disait ses professeurs, ne le destinait pas à une école supérieure. Et pourtant, contre toute attente, il tente le concours de la prestigieuse  école française d’art appliqué : l’École Boulle. Et ça marche. Ses qualités manuelles l’emportent. Malgré quelques accrochages avec la discipline fort de son caractère bien trempé comme il sait lui même le reconnaître, Luc va vite devenir un des meilleurs élèves de sa classe, par sa créativité et pas son savoir faire manuelle.

Puis il entre à la Haute École de Joaillerie dit École de Joaillerie du Louvre. Cartier, Boucheron, Chaumet ou encore le groupe LVMH recrute à la sortie des cours. Et pour cause : c’est l’école la plus ancienne au monde avec 150 ans de cultures et de savoir faire.  C’est également des liens très forts avec les ateliers de ces marques de prestiges qui font perdurer une culture du haut savoir faire français dans le domaine. Luc lors d’un concours se fait remarquer par une création qui sort de l’ordinaire. Et malgré sont look un peu décalé de l’époque avec cheveux longs un des ateliers de la Place Vendôme dit aux professeurs « non, non c’est lui qu’on veut, pas un autre ! »

La suite est toute tracée : les chasseurs de têtes lui font des propositions et les années d’expériences s’accumulent sur des projets hors normes digne des grandes maisons.

L’amour pour Tahiti, la passion pour les perles

« Il y a deux richesses en Polynésie : la gentillesse des gens et les perles avec tout ce qu’elles ont de magique. »

Luc tombe amoureux de la Polynésie lors de vacances passées au Fenua. Il décide de si installer, délaissant les fastes des grands ateliers pour se consacrer aux particuliers. Pour lui il n’y a pas de petits projets. L’amour du travail bien fait est identique pour une réparation, pour la confection d’une alliance ou une pièce de prestige. Une manière aussi de se rapprocher des perles de Tahiti.

Luc souligne les particularités des perles par rapport aux métaux précieux et aux pierres précieuses :

« La perle est façonnée par la nature et elle est commercialisable dès sa sortie de l’eau. C’est unique. L’or ou les diamants à titre d’exemple requièrent beaucoup d’étapes avant de pouvoir être utilisés. L’autre particularité est la variété de formes et de couleur propre aux perles de Tahiti, qui peuvent être directement lié à la qualité de l’environnement. On retrouve toute la beauté des lagons dans ce gemme si particulier. »

Luc va poursuivre cette interprétation en créant un bijoux issu du savant mariage entre les couleurs du lagon  et la personnification au travers du fruit emblématique de Moorea … l’ananas.

Le pendentif Ananas dit « Painapearls »

Ce modèle déposé est le souvenir idéal. En un coup d’oeil il vous replonge dans les nectars de fruit de Moorea et dans les eaux turquoises de son lagon.

Le pendentif « Ananas » d’ARL Luc (modèle déposé), composé d’une perle de Tahiti et d’or 18 carats. Le souvenir iconique par excellence.

Peut être y verrez vous dans les reflets de la perle les souvenirs de baignades aux Tipaniers en compagnie des petits requins pointes noires et des douces raies pastenagues.

La raie pastenague des Tipaniers vous attend derrière le comptoir de la bijouterie. Une large gamme de sautoirs, boucles d’oreilles et colliers de perle de Tahiti est disponible. Chaque perle est sélectionnée avec soin par Luc et sa compagne.

La bague perle de Tahiti et feuille de « Ape »

Perle de Tahiti et feuille tropicale de « Ape ».

 

Fabrication d’alliances de mariages, réparations, bijoux sur-mesures

Le projet se fait avec le client, au travers d’une esquisse où sont choisis formes, matériaux et détails de finition.

Bracelet avec fermoir en or 18 carats en cours de réalisation avec le projet en arrière plan.

Puis toutes les étapes sont faites en atelier, de la fonte de l’or jusqu’à la fabrication des fils au diamètre requis, ou encore du façonnage des moules en cire. Luc n’emploie que de l’or 18 carats, restant fidèle à l’esprit de joaillerie. Il préfèrera orienter le client vers une pièce plus petite ou en argent plutôt que travailler du 9 carats par exemple.

Fonte de l’or dans le creuset.

Une forte attention est également apporté à la résistance des soudures faites en traditionnelle ainsi qu’aux qualités mécaniques des métaux.

Les pierres précieuses sont livrées avec un certificat GIA (Gemological Institute of America). Ainsi le client à tous les détails sur la qualité de sa pierre par cet institut qui compte parmi les trois plus réputé au monde.

Calibrage et façonnage du lingot 18 carats qui vient d’être coulé.

 

La filière acier pour étirer l’or ou l’argent et transformer l’or en fil du diamètre désiré.

Tout étant fait à la main, il faut mieux si prendre un peu à l’avance car l’atelier croule sous les commandes en période de fêtes.

Les carnets de commande en période de fêtes.

Quelques réalisations sorties de l’atelier de joaillerie

Chevalière en or 18 carats.

 

Finitions en atelier d’une bague en or 18 carats avec motifs Marquisien.

 

Alliance de mariage or 18 carats

 

Pendentif cage pour perle de Tahiti.

 

Perle de Tahiti montée sur bague or 18 carats.

 

Collier pour Teddy Riner de passage en Polynésie.

 

Boucles d’oreilles, Saphir et Mabe sur Or 18 carats.

Où trouver la bijouterie dans Papeete ?

 

La boutique de perle et l’atelier de joaillerie dans le centre de Papeete.

ARL Luc / Chipie or et perles est situé dans le quartier du commerce au 8 Rue Jean-Gilbert, Papeete 98713, Polynésie française.

Coordonnée téléphonique : +689 40 53 38 38
La page Facebook : Arl Luc bijouterie / Chipie or et perles

Ouvert tout les jours sauf le dimanche de 8h à 18h, le samedi 9h à 14h.

Arl Luc / Chipie Or et Perles est situé 8 rue du Commandant Jean-Gilbert à Papeete, pas très loin du marché.

 

La boutique de perles dans le centre de Papeete.

Mots clefs : joaillers Tahiti, perles de Tahiti, Pinctada margaritifera.

 

Retrouvez d’autres sources d’inspirations dans le livre offert aux abonnés de la newsletter spécial Polynésie ICI. 47 pages de cartes et de plans détaillés.

Cliquez sur l’image pour recevoir l’atlas de 47 pages et plans détaillés d’idées autour de l’île.