589 Vues |  Like

La raie léopard

La raie léopard (Aetobatus narinari), la belle du récif

Toutes les raies sont gracieuse mais la raie léopard par sa robe gris foncé ou gris bleuté tacheté de points blanc est vraiment à part. Outre sa couleur caractéristique, elle se reconnaît à sa forme peu commune en losange et sa tête très particulière ressemblant un peu à un bec de canard. Elle a le ventre blanc, peut atteindre 3 mètres d’envergure et peser jusqu’à 230 kg. Sa nage ressemble à un vol d’oiseau.

Raie léopard longeant le tombant par 40m dans le grand bleu. Et se laisse porter en planant. Plus bas encore on distingue un requin gris. Passe de Tikehau, Tuamotu.

Timide mais rapide comme l’éclair

La raie léopard est de nature très craintive. Elle ne se laisse généralement pas approcher mais il peut y avoir des exceptions. J’ai eu la chance par deux fois de pouvoir la côtoyer à un peu moins d’un mètre. À chaque fois ce fût en apnée ou en nage libre. Le bruit des bulles en plongée scaphandre n’aide pas dans leur observation de près.

Suite du vol plané de la raie léopard dans le grand bleu du tombant. Tikehau, Tuamotu.

Une fois c’était le plus pur des hasard, trois raies léopard étaient en chasse à la tombée de la nuit dans le lagon et elles sont venus autour de moi par curiosité. La seconde était en journée le long d’un tombant. C’est elle qui décide si elle est curieuse et vous laisse faire ou non. Et si elle vous sent trop proche elle vous montre ses capacités d’accélération qui est sa parade pour ses grands ennemis : le requin pointe blanche et le grand requin marteau. Elle possède également pour se défendre un à six dards venimeux à la base de sa queue très longue. Sa piqure est très dangereuse voir mortelle pour l’homme mais le danger est totalement absent si elle ne se sent pas attaquer. Le venin est thermolabile : l’effet du poison peut être atténué en approchant la zone atteinte d’une source de chaleur pendant au moins 30 minutes ou en immergeant la blessure dans de l’eau chaude inférieure à 50°C. Le grand requin marteau a la particularité d’être immunisé contre sa piqure …

Sa rencontre laisse souvent un souvenir émouvant tellement elle est gracieuse.

Raie léopard et sa robe gris anthracite tacheté de blanc. On distingue son ventre de couleur clair. Tikehau, Tuamotu.

Reproduction de la raie léopard

Elle est ovovivipare : les œufs incubent et éventuellement éclosent dans le ventre de la mère, sans relation nutritive avec celle-ci (simples échanges de gaz voire d’eau). Les femelles portent de 1 à 10 petits d’une trentaine de centimètre et la gestation dure 12 mois. Sa maturité sexuelle est atteinte vers l’âge de 4 à 6 ans. Fortement pêchée en Asie, cette espèce est considérée comme quasiment menacée par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature)

Impossible malheureusement de prolonger le spectacle en allant la suivre par 40m de fond. C’est aussi ce qui fait ces moments suspendus. Heureusement avec un peu de chance elle est facilement visible à des profondeurs plus raisonnables pour ceux qui ne plonge pas en scaphandre. Tikehau, Tuamotu.

Nom binominal

Aetobatus narinari
(Euphrasén, 1790)

Statut de conservationUICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Chondrichthyes
Sous-classe Elasmobranchii
Super-ordre Euselachii
Ordre Rajiformes selon ADW & FishBase
Myliobatiformes selon ITIS
Famille Myliobatidae
Genre Aetobatus

Où voir des raies léopards en Polynésie ?

La source à Tahiti est un endroit réputé. Sinon elle est visible un peu partout avec un peu de chance avec une forte concentration dans les Tuamotu en particulier pendant l’hiver austral. Elle peut se voir indifféremment en surface lorsqu’elle chasse ou jusqu’à 80m de fond.

Autres noms français : raie aigle, aigle de mer tacheté, raie oiseau, raie chauve-souris
Nom anglais : « Spotted eagle ray » ou « Leopard ray ».