226 Vues |  Like

Poissons tropicaux : la baliste titan

La baliste titan, baliste olivâtre, baliste à tête jaune, baliste à moustache

Ce poisson assez gros ce distingue facilement des autres. Il peut faire jusqu’à 75cm de long. Plutôt rapide comme poisson et dans une taille qui tient en respect. Soit il vous laisse vous approcher ou vient vous voir, soit en deux coup de nageoires il vous distance … soit il vous attaque ! Quand vous en voyez un il n’y aura pas de doute. Et oui, la baliste titan a un sale caractère comme nous allons le voir. Ce n’est pas la plus grosse des espèces de baliste. La « baliste pierre » l’emporte avec des spécimens avoisinant 90cm à 1 mètre de long.

La baliste titan ou baliste olivâtre se caractérise surtout par sa taille. D’où le nom de baliste titan plus facile à retenir que les autres. Sa teinte est majoritairement verte avec une queue et une tête qui ont un motif jaune. L’autre point typique de cette baliste c’est les bandes bleus net dont celle de la bouche qui lui forme une moustache. D’où l’origine d’un de ses noms commun : baliste à moustache

Les balistes, les poissons « gachette »

On distingue ici la première nageoire « gachette » est ici rentrée dans la goutière sur le dessus de la tête

En anglais baliste se dit Triggerfish. Trigger se traduit littéralement par gâchette. La famille des balistes portent ce nom car il est caractéristique de la première nageoire dorsale qui s’arme et se replie comme une gâchette quand le poisson se sent menacé. Cette nageoire une fois repliée disparait complètement. Cela permet au poisson de se bloquer dans un trou par exemple si il est attaqué par derrière.

Les mâles protègent les nids, attention aux attaques !

Attention aux dents du baliste titan qui peut avoir un sale caractère !

Et oui la baliste titan est peu commode. Ce poisson peut se montrer très agressif pour l’homme ou un poisson qui traverse sa zone de nidification en période de reproduction. Le mâle patrouille dans un rayon d’une dizaine de mètres pour protéger les progénitures. La zone est en forme de cone remontant vers la surface.

Conseils si une baliste vous attaque : éloignez vous tout simplement du coup à l’horizontale, en lui faisant face et en lui donnant le bout de vos palmes à grignoter.  Attention, vu les dents du bestiaux ça peut faire mal. Si vous en douter regarder une baliste casser des morceaux de corail avec leurs dents. Mieux vos ne pas laisser trainer les doigts. Elle aime bien les mollets grassouillet : ).

Comment anticiper une attaque : les mouvements vont être plus saccadé, la nageoire sur la tête va commencer à se relever. Le poisson peut également se pencher pour essayer de mieux vous voir.

Compile vidéo d’attaques de baliste titan ! ( Crédit chaine youtube Fat Fish Movies )

Où voir la baliste titan en Polynésie ?

Sur n’importe quelle plongée sur récif dans l’ensemble de l’archipel vous pouvez avoir la chance de tomber dessus. En snorkeling on peut en rencontrer régulièrement à Tahiti à PK15 ou à PK18 mais de manière furtive et en étant très proche de la barrière. En plongée celle-ci a été photographié sur le site de Papa-Whisky.

Les autres petits noms de la baliste titan pour si retrouver dans divers pays.

Son nom scientifique : Balistoides viridescens (Bloch & Schneider, 1801). C’est la meilleur façon de faire des recherches dessus pour approfondir ses connaissances sur ce poisson.

En français : baliste olivâtre, baliste à tête jaune, baliste titan, baliste à moustache.

En anglais : Titan Triggerfish, Black-lipped Triggerfish, Blue-finned Triggerfish, Dotty Triggerfish, Dotty Trigger-fish, Giant Triggerfish, Moustache Triggerfish. Tout cela en effet désigne la baliste titan.

En allemand : reisen drückerfisch

En italien : pesce balestra titan

En espagnol : pez ballesta titan

En hollandais : blauwfin trekkervis (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés mais non valide :
     Balistes brasiliensis, Bloch & Schneider, 1801
     Balistoides veridescens, (Bloch & Schneider, 1801)
     Pseudobalistes viridescens, (Bloch & Schneider, 1801)
     Balistes nigromarginatus, (Tanaka, 1908)
     Pachynathus nigromarginatus, (Tanaka, 1908)

Autres espèces de balistes remarquables

En Polynésie on rencontre régulièrement la baliste picasso,  (nom tahitien : Oiri uouo ou bien kokiri ; nom anglais : picasso triggerfish )

Une baliste très belle est la baliste clown, balistoides conspicillum (nom anglais : clown triggerfish) visible sur la côte ouest américaine (de la Basse-Californie aux Galápagos), en afrique de l’Est (du Kenya au nord de l’Afrique du Sud) et du sud du Japon.

La plus grosse est la baliste pierre, pseudobalistes naufragium (nom anglais : stone triggerfish, blunthead triggerfish) le long des cotes chiliennes.

Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Balistoides_viridescens
https://en.wikipedia.org/wiki/Titan_triggerfish
http://doris.ffessm.fr/Especes/Balistoides-viridescens-Baliste-olivatre-1334
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=389&i=1

Et vous avez vous déjà rencontré une baliste titan ?

 

 

Tags

#Plonger